Skip to main content

Atelier national de restitution sur Jeunesse et Consolidation de la Paix a Madagascar


Noella Richard • 24 October 2016
2 comments
0 likes

Le Ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions de Madagascar et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), à travers le Projet d’Appui à la Réconciliation et à la Réforme du Secteur de Sécurité, ont organisé un atelier national sur le rôle des jeunes dans la consolidation de la paix, les 19 et 20 Septembre 2016, au Plan Anosy.

Cette réunion nationale, à la veille de la célébration de la Journée Internationale de la Paix, a vu la participation de 80 représentants de structures étatiques, du Système des Nations Unies et des autres Partenaires Techniques et Financiers, des organisations de la société civile, des représentants des universités et instituts homologués par l’Etat ainsi que des associations et organisations de jeunes.

« En tant qu’acteurs-clefs du développement pour promouvoir la participation des jeunes dans la consolidation de la paix à Madagascar, la connaissance de ces outils va nous aider à renforcer notre participation dans la consolidation de la paix et nous aider à atteindre les ODD (Objectifs de Développement Durable). » a déclaré Nampoina Andriambolamanana, Volontaire des Nations Unies (VNU) auprès du PNUD basé à la maison des jeunes d’Ambovombe.  Les éléments-clefs de la Charte Africaine de la Jeunesse, de la  Politique Nationale de la Jeunesse, des Principes directeurs sur la participation des jeunes à la consolidation de la paix, de la Déclaration d’Amman du 22 août 2015 et de la Résolution 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies adoptée en décembre 2015, y ont été présentés.

Une Caravane pour la Paix organisée avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports a également sillonné le centre-ville jusqu’au quartier général des jeunes à l’Académie Nationale des Sports où différentes sensibilisations et une cérémonie officielle marquée par la remise de prix au concours portant sur « l’identité nationale et le Fihavanana malagasy » a été programmée. La Caravane a eu non seulement permettre de faire entendre les jeunes et d’aborder leurs préoccupations en matière de paix, sécurité et développement, mais aussi de les encourager à jouer pleinement leur rôle dans la consolidation de la paix. Près 1500 participants, dont les trois quarts étaient des jeunes, mobilisés par la Coordination Nationale des Volontaires ont participé à cette marche.